Jouer en première partie ? 6 trucs faciles à appliquer

Dernière mise à jour : juin 8

Tu fais partie d'un groupe émergent. Ensemble, vous avez déjà donné quelques spectacles. On vous invite à vous produire en première partie d’un band plus établi, quelle belle occasion ! Ils lancent leur deuxième album et attendent deux cents personnes. On vous propose une prestation de 25 minutes, c’est dans trois semaines. Voici 6 conseils pour vous préparer.





1— Écrire le setlist.


Combien de fois ai-je vu la scène suivante ? Le test de son vient de se terminer, les artistes s’assoient au comptoir et commandent un verre. L’un d’eux demande un papier et un crayon au barman, puis va s’installer dans un coin pour établir l’ordre des chansons. Tu te reconnais ? On est tous passés par là.

Idéalement, tu écris ton setlist avant les répétitions du spectacle. Un setlist, c’est beaucoup plus qu’une liste de pièces, c’est ton plan de match, c’est la vision de ta performance. Plus ton idée sera claire, plus elle sera facile à appliquer. En plus des morceaux, tu dois penser aux interventions au public, aux changements d’instruments, au fameux moment de présentation des musiciens, aux remerciements et compagnie. Le tout doit être exploré, testé, intégré et chronométré lors des répétitions. De cette façon, une fois sur scène, vous obtiendrez des résultats supérieurs.


2 — Premier objectif : le public doit se taire et écouter


La première chanson est la plus importante, c’est celle qui vous fera prendre le contrôle de la salle. Ça ne veut pas dire que vous devez absolument débuter avec votre nouveau single, mais à la limite, pourquoi pas ? Si c’est la meilleure, la plus accrocheuse, la plus accessible, allez-y. On souhaite créer une entrée en scène qui obligera les gens à lâcher Instagram, oublier les selfies, ranger les téléphones et interrompre les conversations. Vous devez vous imposer en trente secondes, donc préparez votre intro.


3 — Cherchez des perles musicales


Les perles musicales sont des éléments qui font partie des chansons et que l’on fait ressortir pour proposer de nouveaux arrangements pour la scène. Rythme, mélodie, accords, timbres de voix, chœurs, tous ces éléments peuvent servir de façon créative lorsqu’on arrange des chansons pour la scène. Identifiez des manières originales de mettre en valeur l’interprète principal, planifiez des transitions efficaces et captez l’attention du public.


4 — Variez le répertoire


Jouez avec l’intensité des chansons, variez les tempos, les tonalités, les signatures rythmiques, les modes (majeur ou mineur), etc. Créez des courbes de progression intéressantes qui garderont le public en état d’alerte.


5 — Finir en force


Le choix de la dernière chanson s’avère aussi très important, c’est LA pièce qui laissera le public sur une bonne (ou mauvaise) note. Les grandes vedettes finissent généralement leurs spectacles sur un de leurs plus gros succès. Cette approche ne s’applique pas nécessairement pour les artistes émergents (si tu as déjà un mégasuccès, tu n’es plus un artiste émergent donc tu ne devrais pas jouer en première partie devant seulement deux cents personnes). Les stars peuvent se le permettre, c’est ce qu’on attend d’eux.


En plaçant Roxanne en fin de spectacle, Sting crée tout au long de sa performance une attente qui sera comblée au moment de tirer sa révérence. Roxanne résonne dans l’imaginaire collectif depuis plus de quarante ans, tout le monde l’a chantée sous la douche, même ta grand-mère. Mais n’oublie pas, tu fais partie d’un groupe émergent. VOUS nourrissez un rapport affectif avec VOTRE single. Mais votre chanson vient à peine d’entrer sur les ondes des radios indépendantes, ce n’est pas encore un classique. Les spectateurs dans la salle ne connaissent peut-être pas votre chanson. Rien ne vous force à placer votre single en dernier. Ce n’est pas interdit, mais ce n’est pas une obligation. Terminez sur une chanson accrocheuse. Le public doit s’en souvenir, en parler, sortir son téléphone et vous chercher sur les réseaux sociaux.


6 — Durée du spectacle


On vous a proposé de jouer 25 minutes ? Faites 25 minutes. Ça semble facile, mais ça demande de la préparation. Ne dépassez pas le temps alloué, c’est pas cool envers vos hôtes. LEUR public ne s’est pas déplacé pour VOUS voir. Ne faites pas moins non plus. (Parfois, ils comptent sur votre spectacle de 25 minutes pour écrire leur setlist sur une serviette en papier).


Par contre, rien ne vous empêche de présenter un 25 minutes qui est tellement bien préparé que LEUR public vit un moment d’extase et que le groupe principal regrette amèrement de VOUS avoir invité. Ce sont des choses qui arrivent… Bref, ayez du panache.

___________________________


Ces six trucs s’appliquent pour tous types de spectacles et tous styles de musique. Je voulais surtout dans ce billet mettre l’accent sur les habitudes à développer en début de carrière pour conquérir de nouveaux adeptes.


Faites-moi part de vos commentaires et abonnez-vous à ma page FB.


Pour une consultation, pour du coaching sur mesure, pour optimiser vos performances scéniques, contactez-moi.


Bon show!

Olivier














254 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout